Session baroque 2017

Présentation


La session baroque 2017 aura lieu du 9 au 17 novembre 2017 sous la direction musicale de Rinaldo Alessandrini.

 

Les répétitions se dérouleront à Soissons et donneront lieu à deux concerts de fin de résidence:
- le 16 novembre à 20h30 à la Cité de la Musique et de la Danse de Soissons
- le 17 novembre à 20h à l'Auditorium du CRR de Paris.

 

Lors de la session, une initation à la danse baroque et une formation à la médiation seront aussi proposées aux musiciens. 

 

 

Rinaldo Alessandrini

Rinaldo Alessandrini, chef d'orchestre

Chef d’orchestre, Rinaldo Alessandrini est aussi claveciniste, organiste. Il fonde avec le violoniste Fabio Biondi, le Concerto Italiano, premier orchestre italien sur instruments anciens dont il est directeur artistique. Après s’être concentré sur l’interprétation des principaux compositeurs baroques (Vivaldi, Bach et Monteverdi), il a, ces dernières années, élargi son répertoire à Mozart, Haydn, Mendelssohn, Schubert, Brahms, Beethoven et Prokofiev. Son large répertoire d’opéra comprend, entre autres, des œuvres de Haendel, Vinci, Jommelli, Vivaldi, Pergolèse, Hasse, Mozart, Paisiello, Monteverdi, Galuppi, Gluck, Scarlatti et Rossini. Ses activités de soliste et chambriste complètent une importante carrière de chef d’orchestre. Rinaldo Alessandrini a en effet été invité à diriger dans les principaux lieux, orchestres et festivals en Europe, aux Etats-Unis, au Canada et au Japon. Il a connu un immense succès en 2014 et 2015 avec L’incoronazione di Poppea, une co-production de l’Opéra de Paris et de La Scala de Milan, mise en scène par Bob Wilson, qui a récemment été jouée en version semi-scénique au Carnegie Hall in New York.  

Parmi les grands moments de la saison dernière, on peut noter Don Giovanni à l’Opéra Royal de Wallonie, Giulio Cesare à l’Opéra de Toulon, Poppea au Teatro alla Scala, Lucia di Lammermoor au Semperoper Dresden ainsi qu’une version de concert de La finta semplice au Prinzregententheater de Munich avec le Bayerische Rundfunkorchester. Dans ses projets à venir, on retiendra entre autres L’Olimpiade pour l’Académie Vivaldi à Wroclaw, Agrippina au Festival de Grance en Angleterre et bien sûr sa tournée avec le Concerto Italiano dans toute l’Europe.

Programme


J. S. Bach:
- Concerto Brandebourgeois n°3

G.F. Haendel:
- Ouverture d' "Alessandro"
- Ouverture d' "Il Trionfo del tempo e del disinganno"

G. P. Telemann:
- Ouverture en Ré Majeur TWV 55:D21

 

A. Vivaldi:
- Concerto en Ré mineur RV 566 per 2 violini, 2 flauti diritti, 2 oboi, fagotto e archi
- Concerto pour cordes RV 157
- Concerto pour violon et orgue RV 541

Les professeurs


Johannes Pramsohler, Violon

 

Originaire du Tyrol du Sud, mais dorénavant installé à Paris, le violoniste baroque Johannes Pramsohler a étudié avec d’illustres professeurs comme Georg Egger, Jack Glickman et Rachel Podger. Son travail avec Reinhard Goebel l’a beaucoup marqué et reste une grande source d’inspiration. En 2009 il fonde l’Ensemble Diderot, dont il est directeur artistique et premier violon, avec lequel il redonne vie à d’incontournables joyaux d’un répertoire méconnu. Le 1er enregistrement de l’ensemble, comportant de la musique de chambre jouée à la cour d’Auguste de Saxe, a été accueilli avec énormément d’enthousiasme par la critique internationale.
En tant que violon solo, Johannes a collaboré, entre autres, avec The King’s Consort, Le Concert d’Astrée, l’European Union Baroque Orchestra, l’International Baroque Players ; invité par le Berliner Philharmoniker, il a travaillé avec leur formation spécialisée dans la musique ancienne, Concerto Melante. Plus récemment, Johannes s’est produit en soliste avec le Budapest Festival Orchestra sous la baguette d’Iván Fischer et le Taiwan Baroque Orchestra. Les récitals qu’il donne en compagnie de ses partenaires réguliers (Philippe Grisvard, clavecin ou Jadran Duncumb, luth) le mènent fréquemment dans toutes les plus grandes salles de concert européennes.

 

Marco Frezzato, violoncelle et basse continue

Marco Frezzato a étudié le violoncelle avec avec Mario Brunello, Antonio Meneses, Amedeo Baldovino, et la musique de chambre avec Trio di Trieste. . Très tôt il a été attiré par la pratique sur instruments anciens qu’il a étudié à Milan avec Gaetano Nasillo, Laura Alvini et Lorenzo Ghielmi.

Marco Frezzato collabore avec de nombreux ensembles et orchestres comme violoncelliste principal dont Orchestra of the Age of Enlightenment, Concerto Italiano, Europa Galante, Mahler Chamber Orchestra, Le Concert d’Astrée…. Il travaille aussi avec des artistes comme John Eliot Gardiner, Roger Norrington, Riccardo Muti, Rinaldo Alessandrini, Daniele Gatti, Fabio Biondi, Christophe Coin, Bernarda Fink, Emmanuèlle Haïm, Stephen Isserlis, Viktoria Mullova, Enrico Onofri, Andreas Scholl.

En 2002, avec les violonistes Fiorenza de Donatis et Andrea Rognoni et l’altiste Stefano Marcocchi, il fonde le AleaEnsemble avec l’objectif d’explorer le répertoire du quartet à cordesdes périodes classiques et romantiques sur instruments d’époque. Avec AleaEnsemble il a enregistré notamment  les six quartets de Luigi Boccherini’s op. II (Choc de la Musique 2008, Diapason d’Or 2008) pour le label Stradivarius.

 

Claude Maury, Cor naturel

Après des études musicales de cor moderne au Conservatoire Royal de Musique de Mons (Belgique), Claude Maury commence sa carrière de musicien à l’orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie à 17 ans puis devient membre de l’Orchestre de la Radio Télévision Belge deux ans plus tard. En 1985, il quitte cet orchestre pour se consacrer à la musique ancienne. Il collabore d’une façon régulière avec quelques-uns des meilleurs ensembles spécialisés dans les instruments anciens parmi lesquels la Petite Bande, l’Orchestre du XVIIIème siècle, Anima Eterna, l'Orchestre des Champs-Elysées, Tafelmusik, les Arts Florissants, ainsi que de nombreux autres orchestres et ensembles de musique de chambre à travers le monde. Il enregistre par ailleurs de nombreux CD en soliste ou avec différents groupes de musique de chambre.
Enseignant actuellement le cor ancien au Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSM) ainsi que le cor moderne et le cor naturel au conservatoire de Versailles, il se consacre exclusivement à l’enseignement et à la recherche.